Centre de santé Wemotaci

Le Centre de santé de Wemotaci offre une vaste gamme de services, visant à répondre le plus possible aux besoins des gens de la communautés.

Afin de comprendre comment les programmes de santé communautaire ont été élaborés,
il convient ici de citer le Manuel de santé communautaire qui a défini la philosophie des soins:

Une valeur est requise.

Voici donc les six programmes de santé communautaire qui sont offerts par les Services de santé: Santé maternelle, Santé infantile, Santé des femmes, Santé scolaire,
Santé sur le territoire
et Maintien à domicile.

L'Atikamekw, la santé et l'histoire

Il ne fait pas de doute qu'avant l'arrivée des Européens en Amérique du Nord, les peuples des Premières Nations étaient vigoureux et en santé. La faible densité des populations et l'isolement des groupes humains de l'époque étaient, au départ, des facteurs peu favorables à la propagation de maladies infectieuses.

Les Atikamekw, peuple de chasseurs, de trappeurs et de cueilleurs furent profondément touchés par l'arrivée des Européens et par la rapide instauration d'une économie de marché. Au milieu de XVIIe siècle, la nation atikamekw comptait entre cinq et huit cents membres ; aux alentours de 1670, une épidémie de petite vérole provoqua la mort de centaines d'entre eux, avec pour effet de faire presque disparaître notre peuple. Au début XXe siècle, une autre épidémie, de grippe et de rougeole cette fois, frappa encore la petite population atikamekw.

Au cours des années cinquante, les premières infirmières résidentes s'installaient auprès des communautés atikamekw. Le problème majeur de santé rencontré alors était la tuberculose. Le caractère épidémique de la maladie avait obligé l'État canadien à organiser des services de santé pour les Premières Nations canadiennes, dont les Atikamekw. La fonction première des professionnels de la santé de l'époque consistait alors à permettre la vaccination du plus grand nombre possible de personnes.

Au XXe siècle, bien plus que l'avènement de la médecine moderne, c'est l'amélioration de certains facteurs qui a permis le ralentissement de la progression de nombreuses maladies virales et bactériennes: l'amélioration graduelle du niveau de vie, des des revenus, de la salubrité et de la qualité des logements en plus d'une nourriture meilleure et plus abondante.

La définition Atikamekw de la santé

Avant de définir une politique de santé, il faut définir le mot "santé".

Les idées de "maladie" et de "santé" sont très différentes d'une société à l'autre, d'un groupe social à l'autre. Pour nous, Atikamekw, la santé est bien plus que le simple fait de l'absence ou de la présence de maladies.

La véritable santé provient de "l'interdépendance harmonieuse des fonctions de la personne". C'est dire que tous les "aspects" d'une personne doivent aller également bien pour que celle-ci se sent en santé. La nouvelle approche de la santé veut tenir compte de toutes les facettes de l'expérience d'un individu (non seulement de la présence ou de l'absence de maladie). Cette manière de voir HOLISTE est en accord avec notre savoir ancestral autochtone.

Nous faisons une différence importante entre l'idée que les professionnels de la santé se font de la santé et de l'idées que s'en dont les gens. C'est la seconde qui nous intéresse ici, et nous l'appelons "santé populaire".

L'idée de "santé populaire" est un point de départ pour aborder de nombreuses questions touchant les conditions de vie. Elle nous permet de savoir ce qui touche les gens, ce à quoi ils sont sensibles, ce qui est important pour eux. La définition détaillée de l'idée populaire de santé des Atikamekw est donc la base d'un projet de société comme celle de projets plus modestes.

La politique de santé des Atikamekw
La politique de santé des Atikamekw est fondée sur la conviction qu'il existe plusieurs préalables indispensables à la santé et au développement social: La paix et la justice sociale, une alimentation nutritive, une eau propre, l'éducation et un logement décent, un rôle utile dans la société, un revenu suffisant, la conservation des ressources et la protection de l'écosystème. Notre politique préconise un développement communautaire et considère donc la santé individuelle comme partie d'une ensemble de facteurs d'ordre social.
La santé, c'est important pour vous?

La plupart des peuples du monde adoptent une politique de santé. En fournissant un cadre d'action et de pensée, une politique de santé oriente dans la même direction les efforts des intervenants et des décideurs impliqués dans le secteur de la santé.

Il y a un peu plus d'un an, les directions des services de santé de Wemotaci, de Manawan et d'Opitciwan, appuyées par le Conseil de Nation Atikamekw, ont décidé de se doter d'une politique de santé; c'est-à-dire d'un document de référence où sont inscrits les grands principes à suivre au cours des prochaines années, pour une meilleure santé des membres de la nation atikamekw. Voici comment nous avons fait.

Les services de santé ont d'abord engagé des personnes de l'extérieur de nos communautés, expertes dans le domaine de la santé. À ces personnes on a demandé d'effectuer des recherches, et de les présenter aux responsables des communautés. Ces recherches terminées, les responsables ont discuté des résultats avec les experts. Chacun est ensuite aller en parler dans sa communauté pour connaître l'opinion des gens.

Après discussions et évaluations, on s'est entendu sur les grands principes qui guideront les interventions en santé au cours des prochaines années. Nos experts ont finalement écrit une politique de santé dont le texte final a été approuvé par les responsables de nos trois communautés. En voici le résumé pour vous. Nous n'avons pas pu tout y mettre, mais l'essentiel y est.

Qu'est-ce qu'une politique de santé? Pourquoi en avons-nous besoin?

Pour tous les peuples, l'idée de "santé" fait référence à la qualité de vie.

Chez pratiquement tous les peuples autochtones de la planète, la santé est un état d'équilibre et d'harmonie, individuel et collectif. Cet équilibre est obtenu par le respect de certaines lois spirituelles et grâce à la générosité de la Terre mère.

La santé est un état souhaitable autant pour l'individu que pour la société en général. Pour la personne, être en santé c'est être plus près du bonheur. Pour la société, la santé veut dire une population productive, saine et forte.

Ainsi, la santé est un capital social, un plus pour la communauté. De cette manière elle est reliée aux autres secteurs sociaux comme l'éducation, le logement, l'économie.

Nous avons adopté une politique de santé parce qu'il faut que tous ceux qui travaillent de près ou de loin pour la santé travaillent avec les mêmes objectifs. Une politique de santé écrite permettra aussi aux autres secteur de notre société de comprendre la direction que nous prenons, et ce que nous attendons d'eux.

Pourquoi une politique de santé?

La mission principale de notre politique de santé est de déterminer les conditions requises pour que tous les Atikamekw soient en santé et aient une belle qualité de vie dans les années à venir. Pour remplir cette mission nous devons définir les grandes lignes d'une PROJET DE SOCIÉTÉ.

La mission de notre politique de santé est donc de s'intéresser à bien des secteurs de la société atikamekw. Elle doit se soucier de garantir la santé des personnes aussi bien que de favoriser la transparence et l'équité dans le monde politique: cela parce que la santé est, à la fois, un doit fondamental de la personne et un excellent investissement social.

La santé considéré comme bien collectif amène une participation communautaire active. Notre politique de santé identifie alors la manière dont les Atikamekw participeront, comme groupe, à la mise sur pied et au contrôle des programmes de santé.

Le rôle des gouvernements non autochtones, les Atikamekw ont droit à des mesures spéciales destinées à améliorer maintenant leur situation économique et sociale.


Organigramme


Répertoire


Galerie photos

© 2009 Laurianne Petiquay C.A.W. Éducation
39 Kenosi, Wemotaci QC G0X 3R0 (819) 666-2510